Deuxième partie de notre vélotrip à travers la France, encore sur la côte Ouest ! 

Si vous avez loupé la première partie, en Normandie et en Bretagne, c’est ici, et la vidéo, là.

 

On a essayé de déterminer la beauté des étapes avec des étoiles allant de 1* à 5* : du moins intéressant au plus intéressant en ce qui concerne les trajets et les villes.

Pour obtenir toutes les cartes maps, c’est là, sur notre Genially ! Survolez les « points » étapes et cliquez dessus pour obtenir le tracé.

Etape 14 – 20 juillet

Guérande/Les Moutiers en Retz- 77km – 3*

Quatorzième jour de route. Les nombreux kilomètres de la veille piquent les jambes ! Heureusement, les très bonnes crêpes de La Petite Bauloise nous redonnent le moral. On roule sur la piste cyclable de la Vélocéan, elle longe le plus souvent les bords de mer, c’est sympa. On croise de belles pêcheries, des petites cahutes sur pilotis avec filet de pêche dernier cri intégré ! On arrive à Pornichet et on emprunte sa belle promenade avant d’arriver à St Nazaire, et de traverser son labyrinthe de docks, massifs et rouillés.

P1050594-1

On mange un morceau pour se préparer … à passer le pont de St Nazaire ! Beaucoup plus simple d’accès que de passer le Pont de Normandie mais pas plus facile. Il y a beaucoup de vent.  Nous croiserons des panneaux indiquant une navette mais nous ne craquerons pas ! Au pied, on s’emmitoufle et c’est parti ! Quelques écarts par ci par là et nous arriverons sans encombre de l’autre côté.

C’est par les canaux que l’on rejoindra Pornic et son joli port et que nous nous arrêterons aux Moutiers dans un camping.

P1050601-3

20170720_162716

Le reste du programme sera sieste au bord de la piscine et nettoyage de l’invasion de fourmies alléchées par les bêtises de Cambrai que nous avions emmené pour remercier nos hôtes !

NB : On nous a conseillé après coup la ville de Préfailles, moins touristique que Pornic et le camping est sympa apparemment.

Visite :  La Petite Bauloise, crêpes au blé noir, légères mais excellentes, réalisées sous vos yeux, très peu de tables.

Hébergement : Camping de l’Ermitage des Dunes, piscine, accès direct à la mer, sympa, emplacements proches, 16€ sans élec pour les cyclistes

 

Etape 15 – 21 juillet

Les Moutiers en Retz/St Gilles Croix de Vie – 68km – 2*

Aujourd’hui on décide de ne pas suivre les voies vertes pour raccourcir un peu le trajet, il y a encore un vent à faire plier les poteaux électriques.

P1050612-4

Autant les parties VV sont sympas, dans la campagne au milieu des marais, autant les autres sont horribles, départementales très utilisées, surtout à l’approche de Noirmoutier. Je suis restée dans la roue de Clément toute la journée … Génial ! Nous avions prévu de passer par le passage du Gois (attention il y a des horaires à respecter, sinon il est immergé) mais finalement on tracera vers St Jean de Monts plus directement.

La côte est sympa entre St Jean et St Gilles, il y a quelques spots où s’arrêter comme les 5 pineaux, des rochers qui sortent de l’eau (il est possible d’en faire le tour à marée basse) et le trou du diable.

P1050618-5P1050619-6

Hébergement : camping du Jaunay, avec piscine, la piste cyclable passe juste devant, la départementale aussi donc. 12€ sans élec pour les cyclistes.

 

Etape 16 – 22 juillet

St Gilles Croix de Vie/Longeville Sur Mer – 75km – 4*

Après un bon petit déjeuner et un changement avant/arrière des patins de freins, nous repartons excités de passer par les Sables d’Olonne dont nous avons entendu beaucoup de bien. Le temps est superbe et les voies très sympas, d’abord des belles dunes puis des marais bien aménagés.

P1050627-7P1050633-8P1050634-9

20170722_150550

Aux Sables d’Olonne on se balade dans les petites ruelles, et on passe un moment dans le quartier de l’île penotte, décoré par des œuvres en coquillages ! On quittera ensuite la ville en longeant la côte escarpée, ses eaux bleues, ses pêcheurs à pieds, en passant par la belle baie de Cayola. La suite du voyage se fera par Talmont St Hilaire et ses marais, là même où nous avons passé les 1000km ! Très plaisant.

P1050652-1120170722_141259

Hébergement : Camping Les Ramiers. Très simple, avec un petit bar aux terribles pizzas et noix de coco glacées. Plus de places pour nous mais le proprio nous a loué son jardin pour 5€ (sinon 15€), super sympa.

 

Etape 17 – 23 juillet

Longeville Sur Mer/La Rochelle – 86km – 1*

C’est reparti tout feu tout flamme vers les 2000km et la belle La Rochelle ! Mais la route n’est pas terrible, canaux et grandes lignes droites se succèdent et nous nous dirigeons vers les nuages noirs de La Rochelle. En plus, nous sommes dimanche et nous avions oublié, au fin fond du parc du marais poitevin, impossible de trouver à manger … Les barres de céréales y passent presque toutes.

Nous arrivons à La Rochelle sous une pluie diluvienne. Impossible de visiter et pas facile d’allumer le réchaud dans la tente alors on lâche les vélos pour aller manger en ville et recharger les batteries, les vraies.

P1050674-13

Hébergement : Camping municipal, pas terrible mais pas cher pour une grande ville, 12€ pour les cyclistes, routes environnantes bruyantes et sanitaires en préfa pas toujours très propres.

 

Etape 18 – 24 juillet

La Rochelle-Royan/Naujac Sur Mer  – 55km – 3*

On se lève sous le soleil et ça fait plaisir !

20170724_105520

Notre train pour Royan est en fin de matinée alors on fait un petit tour en ville (que l’on connait déjà) avant d’embarquer. Ce sera une journée « transport » ; après être descendu du train, on prend le bac pour traverser les 12km de l’estuaire de la Gironde, c’est plutôt amusant, l’un des plus grands du monde, puis notre fidèle vélo, enfin, il nous avait manqué !

On parcourt quelques kilomètres entre les pins et l’odeur me rappelle mes vacances d’été en famille. La piste cyclable est top, sans voiture, le pied ! On croise beaucoup de monde mais pas de camping, on pousse alors jusqu’à Naujac, au camping Les Pins Secs. On pose vite les vélos et direction le coucher de soleil sur la plage !

20170724_192741

Hébergement : Camping Municipal Les Pins Secs, 10€, c’est l’usine, sans service, mais à 150m de la plage.

 

Etape 19 – 25 juillet

Naujac Sur Mer/ Lacanau – 38km – 3*

On se lève vite avec pour objectif d’aller faire du surf à Lacanau ! Pas besoin de GPS pour ce tronçon, il n’y a qu’une route, à travers les pins. Petite pause au lac d’Hourtin, on ne distingue même pas l’autre rive tellement il est grand.

Ce tronçon est bien, mais c’est un peu long il faut avouer … Sans voiture et très plat, nous croisons de nombreuses familles.

20170724_164322

Il est midi, on cherche un camping, il n’y en a pas à Lacanau Océan donc on se jette sur l’Ermitage, un peu plu en retrait. Après avoir monté la tente on prend un bus direction Lacanau Océan, on se rend au magasin de location de surf chez lequel on avait loué une planche il y a quelques années et en bons touristes, le mec nous répond, « vous avez vu la mer ? » haha non, pourquoi faire ? Il nous envoie dans son deuxième magasin en bord de mer. On l’a vu donc, elle a l’air … bien ! Donc on loue une planche pour 17€ et c’est parti pour de belles gamelles ! Après l’effort, le réconfort, une petite gaufre en terrasse plus tard et retour au camping pour une bonne nuit entre les pins ! Elle est pas belle la vie !

20170725_150928

20170725_190003

Visite : planche 17€ les 4h chez Ocean Ride 

Hébergement : L’Ermitage, 25€, un camping comme on les aime, nature mais pratique.

 

 

Etape 20 – 26 juillet

Lacanau/Arcachon – 73km – 2*

Dernière étape le long de la côte, demain direction les terres ! Et quelle étape … Dur de rouler toute la journée sous la pluie, trempés jusqu’aux os ! Il n’y a pas grand-chose à voir en plus …

On a même failli renoncer à aller voir la Dune du Pilat et, 1km avant d’y arriver, la pluie s’arrête ! Quelle chance ! Alors le soleil n’était pas au rendez-vous mais on a pu profiter de la plus grande dune d’Europe, bien qu’on ait maudit ses 110m de haut !
La dune a été formée par le vent qui ramena au fil des années, le sable du banc situé juste devant.

P1050689-16P1050701-17

20170726_16191320170726_162314

NB : Le bac est horriblement cher pour rejoindre Arcachon depuis le Cap Féret, 20€ par personne avec vélo.

Hébergement : camping Les bonnes vacances, camping associatif à but non lucratif, grands emplacements, peu de services, 16€

 

Etape 21 – 27 juillet

Arcachon/St Symphorien – 67km – 1*

Ça y est, nous quittons la côte que l’on a quasi longé sur 1300km

On pousse plus loin que prévu, c’est sympa, bien qu’un peu redondant et sans point d’intérêt, mais on roule dans le Parc Naturel Régional des Landes.

Le soir on fêtera la moitié du parcours, 21 jours de vélo, encore 21 !

Hébergement : camping le Vert Bord’eau, belle piscine, emplacements libres, jeux d’enfants, bar au bon hamburger, 17€ sans électricité

 

Etape 22 – 28 juillet

Hostens/Langon-Agen – 57km – 5*

Quelle étape ! Ça fait du bien de visiter des choses, de faire des pauses en route.

Le soleil qui baigne la tente lorsqu’on se lève le matin, les ruines du vieux château de Villandraut, la superbe collégiale d’Uzeste où le Pape Clément V est enterré et son lien avec les Templiers, la visite guidée de l’immense château de Roquetaillade construit pour le neveu de Clément V, mélange de styles entre « base » médiéval, « ajouts » Renaissance et « décoration » très colorée Art Déco/Art Nouveau de Viollet Le Duc. Le très bel accueil du châtelain de château Filhot dans ses chais qui nous a appris que les vins de Sauternes viennent d’un champignon qui ne pousse qu’à cet endroit grâce à la rivière Ciron qui produit une brume au petit matin.

P1050710-19P1050717-20P1050724-21P1050727-22P1050728-23P1050768-25P1050774-1

Après quelques achats, pas trop, on n’a pas vraiment de place, on prendra le train à Langon direction Agen pour l’encore meilleur accueil de Marie Françoise, Natalia, Benjamin et Martin pour terminer cette belle journée !

 

Voilà pour le deuxième article du vélotrip, le troisième arrive bientôt plus tard !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités