N’allez pas plus loin si vous n’avez pas lu la première partie de notre voyage!

Je vous ai remis les deux cartes.

Wikivoyage_région_map_of_Reunion_fritineraire

 

Jour 5 : zone  jaune (St Pierre, Etang Salé)

C’est pas la joie dans la voiture (On vient d’annuler la rando au Piton de la Fournaise rappelez-vous). On sait très bien qu’on n’arrivera pas à revenir, il y a tant de choses à voir encore. Fatigués et mouillés on jette un rapide coup d’œil à St Pierre et son temple Tamoul Narassingua Perournal. Il est vraiment joli mais on ne peut pas entrer.

P1040430-1P1040434-1P1040435-2P1040437-3

Mais on va surtout chez Isautier ou la Saga du Rhum, dans l’une des plus anciennes distilleries de l’ile. La visite guidée (2€) est très sympa et on apprend beaucoup sur les rhums. Le clou du spectacle se passe au bar avec une belle dégustation. Entre juillet et décembre, la distillerie est en activité.

P1040442-4

Les Petits + de Manon : bassin 18

Un peu après St Pierre (à l’arrêt de bus « bassin 18 »), un bassin magnifique mais très prisé des jeunes l’été et on comprend pourquoi : une eau turquoise et de multiples passages dans la falaise pour y sauter. Le bassin communique avec l’océan mais n’ayez crainte, les nombreux rochers qui se sont accumulés à l’entrée font barrage. Avant de descendre jusqu’au bassin, vous bénéficierez d’un point de vue magnifique sur la côte et le large (ce qui signifie aussi un observatoire parfait pour les baleines ! Ce jour là nous avons même vu une tortue nagée à la surface.

 

 

Direction l’Etang Salé ! On passe par le Gouffre, un point de vue en bord de mer où les vagues déchaînées se fracassent contre la roche.

P1040457-1

Il y a un petit bassin caché où se baigner, bassin bleu ou sardine : à 5min de marche, garez-vous au Gouffre, quand vous êtes face à l’ océan, un petit sentier part sur la droite, au bout de 500 mètres environ il faudra descendre vers les rochers.

Ensuite, direction la plage de L’Etang Salé, plage de sable noir qui contraste avec le bleu de l’eau : magnifique.

P1040473-1P1040460-1

 

Il y a quelques échoppes un peu en retrait de la mer où l’on mange très bien pour pas cher : bouchons (boulette de viande à la vapeur), samoussas (triangle feuilleté), bonbons piments (beignet de piment) et achards (salade de légumes crus), tout y est passé ! Dans la cuisine Réunionnaise on retrouve le métissage des peuples ; malgache, africain, indien, français, chinois, la cuisine est un joyeux mélange de tout ça.

20170415_180017 (2)

En remontant à St Denis, on fait une pause au Souffleur, même principe que le gouffre.

P1040535-1P1040541-7

Ensuite, direction Kélonia, l’observatoire des tortues. Le centre accueille les tortues blessées ou malades pour les soigner puis les relâcher (7€).

Les Petits + de Manon  : la fenêtre des Makes

Sur les hauteurs de St Louis, un point de vue splendide sur le cirque de Cilaos : la fenêtre des Makes ! Comme d’habitude, y aller le plus tôt possible et par beau temps. 

fenêtre (7)

De là, j’ai fait une belle randonnée vers le Petit Mapou en traversant les géants cryptomérias et offrant une vue dégagée sur la ville de St Louis après avoir pris beaucoup de hauteur. Le Petit Mapou offre la même vue que les Makes avec plus de courbatures. Mon conseil : profitez des Makes et préférez randonner vers le Piton Cabris (rando vertigineuse mais courte). C’est un lieu idéal pour observer les étoiles ! 

 

 

 

Jour 6 : Zone vert clair (cirque de Cilaos)

Pour cette journée direction le dernier cirque ; celui de Cilaos, pour faire du canyoning ! Si vous aimez l’eau et les sensations fortes : vous allez adorer !

Il y a deux canyoning très connus : Bras Rouge avec beaucoup de sauts et de tobogans et Fleurs Jaunes, l’un des plus beaux de l’ile apparemment, avec plus de rappels. C’est ce dernier que l’on a choisi, avec Cilaos Aventure (65e, 60 si groupe de 5, durée : 8h-15h)

Les sensations commencent en montant à Cilaos : la route la plus tortueuse et escarpée du monde !

P1040544-1-2

C’était génial ! Très sportif avec des sensations garanties, on commence par des tobogans et des petits sauts puis les rappels sont de plus en plus grand, en avant, en arrière, avec vue sur le cirque, on prend confiance et le rappel de 55m s’ouvre à nous … On ne peut pas faire demi tour de toute manière … Arrivés en bas, petit pique-nique avec notre guide Guillaume, il nous offre même le café !

G001 (3)-19G001 (4)-20G001 (5)-21IMG_0755 (2)

Avec ce canyon, ce qui est bien c’est que tu fais deux activités en une. La remontée est sportive également : petit sentier, très raide, avec des passages où il faut s’encorder, monter avec les mains, sur des arrêtes vraiment pas très larges. Un des meilleurs moments de notre voyage !

IMG_0785IMG_0802 (2)

 

Avant de repartir, Guillaume nous conseille de monter au belvédère de la Roche Merveilleuse pour avoir un beau panorama sur Cilaos. Mais pas de soleil pour nous cette fois encore !

P1040574-8P1040576-9

Pensez à nous si vous trouvez dans les magasins, des lentilles de Cilaos !

Les petits + de Manon

 A partir de Cilaos, j’ai fait la randonnée jusqu’à la Cascade de Bras Rouge (direction l’ilet à Cordes, garez la voiture prés du panneau « cascade bras rouge »‘). Cette randonnée de 2h30 en A/R (5km) n’est pas très difficile et se termine au sommet de la cascade sur une grande plaque de roche blanche et lisse. Aventurez-vous sur cette curiosité mais attention en vous approchant du bord, ça glisse et dans tous les cas vous n’apercevrez que très peu l’eau. Ne restez pas plantés là !  En revenant sur vos pas, cherchez un petit chemin sous les branches d’arbres, il vous amènera à un point de vue où vous verrez enfin la force de cette chute d’eau qui s’écrase tout en bas (attention au précipice !).

 

J’ai ensuite repris la voiture pour dépasser les thermes du village et tourner à droite pour garer la voiture sur le parking pour aller au bassin bleu (ou plutôt ce qu’il en reste). En 20 min à peine en suivant les panneaux vous tomberez sur des dalles de pierres éboulées qui ont enseveli le bassin bleu. Vous retrouverez alors les mêmes types de plaques en pierre blanche qu’à la cascade. Usés par le filet de rivière qui y coule, de nombreux endroits sont plats et permettent de se reposer. Le mieux est de remonter le long de cette rivière pour découvrir les nombreux mini bassins qui s’y forment. Les rayons de soleil se reflétant à la fois dans l’eau et sur cette pierre blanche prennent des couleurs magnifiques.

 

 

Jour 7 : zone bleue (St André, St Rose) et jaune (St Philippe)

Journée à la découverte de la côte Est. Plus humide, il n’y a pas de plage de ce côté mais plutôt de nombreux bassins et cultures !

Premier stop à St Suzanne pour voir la gigantesque Cascade Niagara. Le chemin (carrossable) pour y arriver est super, on roule au milieu des cannes à sucre.

P1040582-10P1040591

Les petits + de Manon : bassin Nicole

A 20 minutes au sud de St Suzanne; laissez la voiture au parking et prenez le large chemin de terre. En trois minutes de marche vous surplomberez déjà le Bassin Nicole et sa curieuse cascade. Continuez jusqu’à la rivière que vous traversez à guet pour rejoindre l’autre rive. Attention, le fond glisse énormément et si le niveau de l’eau atteint votre cuisse n’y allez pas, le courant pourrait vous emporter. Une fois rechaussés, trouvez le chemin vers la gauche qui descend jusqu’au bassin où vous pourrez vous baigner. L’eau est ici très jaune contrairement aux autres bassins mais j’ai adoré me rapprocher de cet énorme rocher d’où tombent des trombes d’eaux. Ce lieu est revitalisant ! Je n’ai pas eu l’occasion de tester les deux autres bassins mais en remontant d’où vous venez vous trouverez en amont le Bassin Bœuf et encore plus haut le long de la rivière : le Bassin Grondin. Ils sont plus petits mais moins prisés par le monde.

 

Stop suivant à St André, précisément au plus grand temple Tamoul de l’île : Le Colosse. Il est très joli mais peut-être moins joli que celui de St Pierre. Il est également interdit aux visiteurs. Si vous êtes sur l’île en hiver, les fêtes Tamoules de Pandialé, du Cavadee et de Dipavali sont réputées extraordinaires.

P1040601-12

 

On reprend la voiture, direction Bras-Panon pour visiter la Coopérative Provanille (5€). La visite guidée est très intéressante pour comprendre comment la vanille est fabriquée et récoltée. Elle doit l’être encore plus en juillet/aout lors de la récolte.

P1040606-120170417_123406

Après avoir acheté quelques gousses, on se rend à Bassin La Paix. Du parking, empruntez le pont, tournez à droite au grillage et suivez le chemin qui tourne vers la gauche, empruntez un deuxième pont puis descendez les escaliers qui mène au bassin.

P1040608-15P1040609-16P1040615-19

 

Après une splendide baignade, on se remet en route vers St Anne et son église.

P1040620-22 

On continue vers une deuxième église, Notre Dame des Laves à St Rose, qui fut épargnée en 1977 de la coulée de lave, qui s’arrêta devant son porche. C’est un peu terrifiant !

P1040626-1

 

Prochaine escale à l’Anse des Cascades où palmiers, roches de basaltes, vacoas aux racines magiques et cascades s’entremêlent.

P1040637-3P1040650-5P1040661-7

 

Nous sommes ensuite allés voir les coulées de lave des différentes éruptions. Ambiance pesante au milieu des roches noires et un peu moins noires quand la végétation tente de se reconstruire.

P1040665-9P1040669-11P1040673-13

Les petits + de Manon

Une activité pour entrer au coeur de la lave : la découverte des tunnels de lave. J’ai découvert le tunnel bleu avec RandoVolcan. C’est la seule entreprise qui a accès à ce tunnel si particulier. En pleine période d’agitation volcanique, la découverte des autres tunnels n’était pas vraiment possible. Je ne me suis donc pas aventurer de façon sportive dans les tunnels en rampant dans les couloirs étroits comme je le pensais au départ mais le tunnel bleu a été tout aussi unique. Ce tunnel dans la Région du Tampon est accessible aux non sportifs et aux claustrophobes. Vous marcherez dans ce tunnel assez large avec des explications du moniteur passionné et passionnant. Vous aurez alors la chance de comprendre comment celui-ci s’est formé et de découvrir de spectaculaires formations volcaniques. Cette expérience reste unique je vous la conseille vivement. L’équipe de RandoVolcan est topissime !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ces accompagnateurs et éducateurs qualifiés en spéléologie et volcanologie sont désormais également qualifiés et autorisés à accompagner les visiteurs au plus proche des éruptions volcaniques. D’ici la prochaine éruption, des groupes devraient pouvoir partir en expédition avec eux, ce n’est plus qu’une question d’organisation !

 

Puis Le Barril

P1040696-6

 

Et enfin, dernier arrêt de la journée : le Cap Méchant où là encore, les vagues s’écrasent sur les roches. Fuyez pauvres fous si une dame d’un certain âge vous parle du diable lors d’une soirée ténébreuse.

P1040714-8

Les petits + de Manon : la rivière Langevin

Un autre incontournable sur l’île ! Tout au long de cette rivière, n’hésitez pas à faire des arrêts avec la voiture et à explorer à pieds : vous pourrez trouver des bassins (plus ou moins cachés) et de nombreuses cascades. Arrêtez-vous au moins à la cascade du Trou Noir et forcément, à Grand Galet : j’étais déjà émerveillée par la beauté de ces différents endroits rafraîchissants mais en arrivant à cette majestueuse cascade c’était un peu comme trouver le St Graal des cascades ! Je ne connais encore personne qui a pu retenir un « Waaaaouh » devant ce spectacle, à part peut-être ceux qui reste bouche bée !

 

D’autres photos de Manon sur son compte Instagram

 

 

Jour 8 : zone orange (Etang Salé) et verte (Piton des Neiges)

Après une matinée sur la plage de l’Etang Salé, nous prenons la direction de Cilaos et le parking du Bloc pour monter au Piton des Neiges, point culminant de l’Océan Indien, 3070m.

P1040722-10

 

Il y a deux randos pour y monter. Par Hell-Bourg (7h, 18km) et par Cilaos donc, pour un chemin plus court mais plus raide : 8h et 16km.

Départ 13h avec pour objectif une arrivée au sommet vers 19h, pour planter la tente tout en haut et se réveiller le lendemain matin avec le soleil.

Dans les faits la montée a été très compliquée, sous la pluie, et avec des marches de 50cm très glissantes. On s’arrête donc au gîte de la Caverne Dufour pour la nuit. Sans réservation, dormir au gîte n’était pas possible alors on a planté la tente à côté, dans la grotte.

 P1040762-11P1040764-12P1040767-13

P1040770-14

 

Jour 9 : zone verte (Piton des Neiges) et orange (St Gilles)

Réveil à 3h du matin, pour monter au Piton à la frontale dans une ambiance conviviale et euphorique, chacun sait ce qui nous attend en haut et voit dans son dos, la lumière arriver.

P1040788-1

En haut, le silence est total, on croirait pouvoir entendre quelqu’un crier du Piton de la Fournaise, 30km plus loin. Ça fait du bien de marcher sur un chemin plat, les yeux se posent partout, on ne distingue pas bien les formes, à droite Cilaos, à gauche la côte Est, devant le Piton de la Fournaise. Puis le soleil se lève, les rayons transpercent les quelques nuages. La mer de nuage, le vert et le rouge se montrent progressivement à nous. C’est magnifique !

P1040791-1-2

P1040796-1
Le Piton de la Fournaise

P1040806-1P1040814-1P1040824-27P1040838-33

 

Il est temps de passer chercher nos affaires laissées dans la grotte et de redescendre à Cilaos. On pensait que le plus dur avait été fait mais la descente est horriblement longue et les marches n’ont pas rétrécies pendant la nuit … ça n’enlève à rien ce que l’on vient de voir, les images sont dans toutes les têtes.

P1040853-40P1040857-1

Fin de journée à l’Ermitage pour profiter du soleil et du lagon une dernière fois avant de reprendre l’avion le lendemain, le coeur lourd de devoir déjà partir …

 

A suivre, le top 5 des randos longues sur l’ile de La Réunion !

 

 

Publicités