Jour 8 et 9 – Baie de Lan Ha et d’Ha Long

Nous avions réservé une croisière de 2 jours et une nuit en jonque privée sur CatBaVenture. En arrivant à Cat Ba, il faut aller payer la réservation à l’agence, dans la rue principale, juste devant l’embarcadère.

p1020146-1p1020161-1

C’était génial ! Notre guide était top, les repas étaient magiques, à base de fruits de mer achetés chez le pêcheur le matin même et les paysages étaient grandioses.

p1020144-1

p1020282-1-2p1020279-1

Nous avions peur de voir beaucoup de touristes mais on a vu presque personne ! Nous avons navigué entre les pics karstiques, fait deux sorties en canoé à travers des grottes, quelques plongeons du pont du bateau, du palmes-masque-tuba pour rejoindre une plage sur une île, vu un village de pécheurs et vécu un orage de nuit dans la baie!

GOPR0767.JPG

Seul petit bémol, les déchets dans l’eau. Pas lorsque nous étions à l’arrêt ; le capitaine trouvait toujours des endroits sans déchet, mais lorsque nous voguions. Les pêcheurs ne voient pas encore l’intérêt de protéger la mer et ils ont toujours jeté les déchets dans l’eau. Notre guide était très triste, surtout pour le tourisme.

p1020168-1p1020207p1020236-5p1020304-6

Cat Ba Venture  128$ sur la base de 4 personnes. Départ 9h le J8, retour 17h le J9 (possibilité de rentrer à 15h si vous quittez l’île le jour même). 

Nous avions vu dans les guides et blogs que l’Ile de Cat Ba était jolie et qu’il y avait beaucoup moins de touristes dans la baie d’Along en partant d’ici plutôt que d’Haiphong. Deux jours et une nuit permettent de voir le coucher du soleil et de rester après 16h, heure où les bateaux « à la journée » s’en vont.

Jour 10 – Cat Ba

On décide de louer des scooters pour partir découvrir l’île. Achat de sandwichs chez Bakery Family ; bons et bien garnis. Et juste à côté, on prend les scooters. 2$ la journée, carburant non compris. On donne nos passeports et on part faire le plein, rapidement parce qu’on est sur la réserve de la réserve, mais pas trop quand même parce qu’aucun de nous quatre n’a déjà conduit de scooter … On trouve une station, on remplit à moitié le réservoir et on paye l’équivalent de … 1 euro. On rendra notre scooter à 18h avec encore ¼ du réservoir. Ce sont des boites automatiques donc il n’y a que la poignée à tourner pour accélérer ou freiner ; c’est très facile même pour des débutants.  En plus, il n’y avait pas beaucoup de monde à Cat Ba, c’est mieux pour commencer qu’à Hué par exemple.

Direction le parc national de Cat Ba (60.000d) de bonne heure pour ne pas avoir trop chaud lors de la montée au sommet. Le trajet n’est pas indiqué en sortant de la ville mais ensuite il n’y a qu’une seule route pour remonter au nord de l’ile et l’entrée du parc est facilement repérable.

On utilise tout le temps l’application maps.me lorsque l’on est à l’étranger. Il faut télécharger la carte du pays avant de partir où lors d’une connexion wifi et ensuite elle fonctionne sans internet. C’est très pratique.

On laisse scooters au parking (30.000d), bien qu’en passant devant des locaux, ils essayent de nous faire louer l’emplacement. A notre période, pas d’animaux, hormis une araignée et un singe dans une cage (pour soins). Nous ne prenons pas de guide (il faut réserver, peut être que le guide aurait trouvé des animaux) et nous entamons l’ascension jusqu’au sommet : 1h de montée, pas facile, dans la chaleur, l’humidité et les moustiques mais ça valait la peine. En haut, le panorama est magique ! N’hésitez pas à aller au deuxième point de vue.

p1020368-1

Sur la route du retour, on s’arrête à Hang Quan Y ou Hospital Cave. On laisse les scooters gratuitement sur un « parking » mais moins officiel et on paye l’entrée (20.000d). C’est un bunker creusé dans la roche qui a servi d’hôpital militaire. Visite de 15 minutes avec un guide, c’est sympa mais les pièces sont vides donc il faut beaucoup d’imagination pour se représenter l’hôpital. Si vous n’avez pas le temps, passez votre chemin.

On revient jusqu’à Cat Ba et direction le Fort du Canon, une base utilisée par les japonais pendant la seconde guerre mondiale, puis par les français et vietnamiens. 30.000d à payer avant même d’apercevoir la vue. On a tenté le coup et on a bien fait. On laisse les scooters tout en haut et on se dirige vers la terrasse du café. La vue sur le port est superbe, il y a de vieux armements et un tout petit musée assez sympa. On voulait y revenir le soir pour le coucher de soleil mais toute sortie est définitive. Il y a plusieurs points de vue, celui au niveau du café et un deuxième de l’autre côté, qu’on pourrait louper si on n’était pas au courant.

p1020388-1p1020395

Sur ce refus : direction la plage pour la fin de l’après-midi !

Hébergement : Cat Ba Family Hotel, 265 Nui Ngoc. 9$ la chambre double, grande et moderne avec clim. Juste au dessus du précédent hôtel. 

Pour manger :

  • Bamboo café : pas mal de monde, bon marché (pour Cat Ba), grosses assiettes, délicieuses, riz, nouilles etc … et milk shake préparés devant soi à tomber par terre !
  • Le Phuong Nhung Restaurant : beaucoup de monde, bon marché (pour Cat Ba), assiettes délicieuses, toute la famille est là pour cuisiner, riz, nouilles, nems etc ..
  • The Noble House (oui bon on s’excuse, on voulait changer un peu du riz et des pâtes) : cuisine occidentale donc, chère donc, notre burger était bon, sans plus, on a attendu longtemps avant d’être servis.

 

Jour 11 – trajet vers Ninh Binh et Tam Coc

La veille nous avions réservé un bus pour Ninh Binh chez Hoang Long. Cette fois, on a eu un reçu et le bus est parti à l’heure. Après 6h de bus, nous voilà arrivés à Tam Coc.

On prend un taxi pour notre guest-house réservée sur airbnb, un bungalow de chez Chezbeo. Et après quelques minutes, on quitte la route pour la piste, puis la piste pour le chemin, puis on s’arrête … Bah oui, deux mecs sont entrain de déblayer le chemin pour faire passer l’eau d’un bassin à l’autre … Le chauffeur sort, passe un coup de fil et deux motos arrivent, par l’autre côté : on traverse le trou sur une planche et on s’arrime aux scooters qui nous emmènent chez Chezbeo ! Le Vietnam !

On se prend quelques minutes dans les hamacs de notre superbe bungalow puis on enfourche les vélos direction le pic Hang Mua. Ça n’est pas bien indiqué mais pas très compliqué à trouver (voir en dessous). On paye l’entrée + le parking vélo (50.000 + 5000) et on entame la montée des 500 marches. On a compté, mais mal … peut-être à cause des doubles marches …  ou du manque de lucidité ! Encore une fois, en haut, c’est magnifique. On reste en haut jusqu’au coucher du soleil, on mange au restaurant du Mua Cave Resort, aux pieds des marches, et on rentre au bungalow pour une bonne nuit de sommeil ! (- Mais non, on n’a pas bien dormi, il y a eu de l’orage toute la nuit ! – Ah oui c’est vrai … mais on était bien quand même dans nos lits à balda-moustiques).

p1020410-1p1020414-1-2

HébergementChezbeo Valley Bungalow : Super atypique, des bungalows en bamboo au milieu des nénuphars, vue sur les pics karstiques quand tu es aux toilettes (-C’est pas une plus-value ça ? – Bien sûr que si !), les deux jeunes qui s’en occupent sont très sympas, vous pouvez petit déjeuner et diner sur place et il y a des vélos gratuits, levez-vous tôt pour être surs d’en avoir, si vous dinez là, préparez-vous à attendre très longtemps, le cuisinier sert d’abord les locaux même s’ils arrivent après vous. 30 minutes en vélo de Tam Coc.  50 euros le bungalow deux lits double.

Restaurant : Mua Cave Resort Restaurant : un peu cher, bonne cuisine

 

Jour 12 – Tam Coc

On reprend les vélos pour aller faire la balade en sampan à Tam Coc (300.000d). C’est très joli et reposant mais on regrettera que la dame qui nous conduit ne parle pas un mot d’anglais et qu’elle s’arrête près de la barque de ses amies pour qu’on achète quelque chose et insiste lourdement !

p1020469-1

Ensuite direction la pagode de Bich Dong. Trente minutes de vélo plus tard, au milieu des rizières, on paye pour le parking et on entre par une belle porte dans cette pagode troglodytes sur plusieurs étages. C’est sympa mais pas indispensable si vous n’avez pas assez de temps.

On se dirige ensuite vers Thung Nham (45 minutes) la réserve aux oiseaux. Mais devant le prix un peu élevé (100.000d) et le fait que nous n’avions pas énormément de temps, on a préféré rebrousser chemin et retourner au bungalow prendre les affaires puis prendre le train de nuit direction Hué.

Si vous voulez mieux profiter de la région, prenez un ou deux jours supplémentaires, vous pourriez aller voir la réserve de Thung Nham, la pagode de Bai Dinh et les grottes de Trang An.

Tam Coc : J’avais lu qu’il était possible de payer moins cher et surtout directement aux rameurs. Près de l’embarcadère continuez sur la gauche, prenez un premier pont pour vous retrouver au centre de l’île et vous devriez trouver des rameurs au niveau du deuxième point. Il faut être discret. 

Transport : Train Ninh Binh – Hué : train SE19 départ 22h22, arrivée 9h42 (10h environ) pour 43$. Vous pouvez prendre un bus, 12h de trajet mais 16$ seulement.

 

Jour 13, 14  et 15 – Hué

Après une bonne nuit (si, si c’est vrai !), on arrive à Hué, ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Petite marche jusqu’à notre hôtel, le Thanh An Guest House. Dans les chambres, on organise notre prochain trajet jusque Hoi An. Ce sera une voiture privée avec passage à Lang Co, le col des nuages et les marbles moutains par la compagnie the SinthTourist.

On ne perd pas plus de temps et on part à la découverte de la citadelle et particulièrement de la cité impériale (100.000d). Waooo la claque pleine de couleurs, les empereurs Nguyen, qui en ont fait leur capitale avaient du goût ! On retrouve un peu ce côté défraichi d’Hanoi et c’est magnifique !

p1020511-1p1020512-2p1020515-1p1020530-1

On sort de la cité pour aller manger puis on se balade dans la ville ! Et on décide d’aller à la piscine pour se rafraichir (rue Lê Quy Dôn sur la gauche). Expérience assez originale : ils n’avaient jamais vu d’étrangers, les gens nous regardaient avec de grands yeux, l’eau de la piscine était verte et à 37°, on n’en pouvait plus, et lorsqu’on a décidé d’aller goûter l’eau du deuxième bassin, on s’est fait siffler, plusieurs fois, et on s’est enfin rendu compte que le bassin était découpé en deux, les femmes d’un côté et les hommes de l’autre, et enfin, tout le monde a évacué le bassin après 20 minutes, c’était des cycles d’une heure …

Bref, pas très rafraichis mais prêts pour aller visiter la ville de nuit, sur la rive Nguyen Dinh Chieu pour trouver nos cadeaux souvenirs et manger au Mandarin Café, des burgers pour changer un peu mais ils n’étaient pas terrible, on s’en doutait mais on ne pouvait résister !

Le lendemain, on loue des vélos à l’hôtel et on part visiter les tombeaux des empereurs Nguyen le long de la rivière des parfums. Pas facile car rien n’est indiqué, le soleil tape et les chiens sont enragés ! C’est parti pour une grosse balade de 50km. C’est assez praticable pour louer des scooters, ce qui sera moins fatiguant.

Pagode Thien Mu, la deuxième plus haute du Vietnam, c’est ici que l’on a pu voir des moines. Elle se visite rapidement et est très reposante.

P1020650-1.jpg

On pédale ensuite vers la Pagode Tu Hieu (en fait non, on ne l’a pas trouvé …) puis le tombeau de Tu Duc, un site bien conservé et immense, surement pour pouvoir y loger ses 104 femmes (100.000d).

p1020565-1p1020578-1-2

Direction le tombeau de Lang Khai Dinh (100.000d) dans un tout autre style, moins coloré mais plus impressionnant.

p1020612-1p1020607-1

Enfin, on arrive à celui de Minh Mang, très joli aussi, qui ressemble à celui de Tu Duc.

 

On rentre, exténués ! Mais content d’aller manger au Nina’s Café ! On vous conseille le poulet aux cacahuètes et le Banh Beo :

p1020763-1-3

Dernier jour à Hué, on loue des scooters pour aller à la plage de Thuan An ! Une heure de scooter sur les routes Vietnamiennes c’est très sympa. On arrive à la plage, déserte … nous n’avons pas compris mais être seuls au monde devant cette eau si claire on allait pas se plaindre !

p1020690-1-2

On loue une petite cahute au restaurant de la plage et on y mangera peu après. N’hésitez pas à vous balader dans le quartier un peu plus en retrait.

Le soir, on mangera au Lac Thien, près de la citadelle, servis par des sourds, ils étaient vraiment sympas et on a même eu un petit cadeau fait maison !

Demain nous partons pour Hoi An, un chauffeur privé vient nous chercher à 9h ! On a finalement décidé de prendre un chauffeur privé même si c’est 5 fois plus cher que le bus, car les guides et blogs insistent sur la beauté de la route entre Hué et Hoi An et surtout le col des nuages.

Où manger :

  • Cafeteria Anh Lu, très bon et bon marché, nous avons pris le roast chicken, ça n’était pas un poulet entier mais il était rôti dans une sauce caramel excellente.
  • Sur la plage : Nhà Hàng Hai San Sen Bien, assiettes bien garnies, bonnes, un peu chères mais c’est l’emplacement qui veut ça, toilettes, douches pour se rincer.
  • Nina’s Café : Banh Beo une tuerie même si ce n’est pas très copieux, et puis le poulet aux cacahuètes, attention il faut réserver.
  • Mandarin Café : nous avons pris des hamburgers, pas terribles, mais l’ambiance est sympa et le proprio est un grand photographe Vietnamien.
  • La boulangerie française : qu’est-ce que ça fait plaisir de manger des petits pains !!
  • Lac Thien, 6 Dinh Hoang, Hué

Hébergement : Thanh An GH, 51 Ngô Quyen. Super accueil des deux femmes qui s’occupent de cet immeuble dans une impasse, à l’écart de la rue, au calme. Nous avons eu le droit à des fruits et de l’eau (ahhh la pastèque après 50km en vélo c’est énorme !), vélos (25.000) et scooters (50.000) à louer, 8$ la chambre double

Transport : TheSinthTourist , 1.862.000d la voiture avec chaufeur entre Hué et Hoi An, taxes de CB comprises parce qu’il faut payer en ligne avant la réservation. 

 

Jour 16 – vers Hoi An

9h, le chauffeur vient nous chercher.

Il ne parle pas un mot d’anglais … et on ne se comprend pas bien.

C’est le début d’une journée un peu étrange … On devait s’arrêter à la plage de Lang Co, passer par le col des nuages (Hai Van Pass) et les Marbles Moutains avant d’être déposés devant notre hôtel à Hoi An.

Finalement, c’est seulement quand le chauffeur s’est arrêté pour nous laisser prendre la plage de Lang Co en photo que l’on a compris qu’on ne s’y arrêterait pas … ça ne nous embêtait pas plus que ça mais bon c’était quand même prévu.

Ensuite, arrivés tout en haut, au col des nuages, nous avons été déçus. Et c’est un faible mot … on ne voit que très peu le paysage de la route, en haut, certes la plage de sable blanc de Lang Co et la vue sur Danang sont jolies mais des fils électriques à gogo s’entremêlent aux ordures … « Ah c’est ça le col des nuages ». Ça ne valait absolument pas le prix payé …

 

Heureusement, le prochain stop, les Marbles Moutains, était super ! (150.000 l’entrée + 1 ou 2 fois 75.000 pour monter et/ou descendre avec l’ascenseur) Des temples, des grottes et des bouddhas immenses de marbre. Nous sommes montés en ascenseur et redescendus à pieds, il y a pas mal de marches.

 

On arrive à l’hôtel en milieu d’après midi, on prend nos chambres, on loue des vélos à notre hôte et on part à la découverte de Hoi An.

p1020699-1p1020704-1p1020774-1

 

Magnifique ! Une petite ville, de nombreuses rues piétonnes, une ambiance, des façades jaunes, des marchés, des lanternes. On aurait aimé rester plus longtemps à Hoi An.

p1020790-1

 

p1020798-1-2p1020801-1

Hébergement : Hotel Gia Bao Phat Homestay, 193 Cua Dai Street, Hoi An. 13$ la chambre double. Assez loin du centre (2,5km). Vélos à louer (20.000d)

Où manger :

  • Dans le centre, je ne me rappelle plus du nom de ce petit resto rue Nguyen Hué un peu plus loin que le Miss Ly sur le même trottoir. C’était très bon mais nous avons attendu très longtemps pour être servis. 
  • Prés de notre homestay, sur le trottoir d’en face à 300m, une terrasse ombragée, en bois. Excellent. On vous conseille le Cao Lau (pâtes au porc, sofa, menthe, chips) et le Banh Beo (petits ravioles ouverts au porc, crevettes, cacahuètes) pour les petits mangeurs.

Il y a d’autres choses à faire aux environs de Da Nang comme la montagne aux singes. Du côté d’Hoi An, il y a le site de ruines du royaume Champa : My Son, et apparemment aux alentours, les villages sont typiques et très jolis.

Hoi An est également la ville de Réhahn, un photographe français tombé amoureux du Vietnam, vous pouvez visiter sa galerie dans la même rue que le Miss Ly, au numéro 7. 

 

 

Jour 17 – retour à la maison (enfin … pas tout de suite)

Nous avions réservé auprès de notre hôte un taxi pour l’aéroport de Da Nang pour 300.000 vdn. Le trajet a duré 40 minutes, sans encombre. De Da Nang premier avion pour Hanoi, puis Bangkok, puis Vienne, puis Bruxelles avec, dans tout ça une escale express de 40 minutes, que les bagages n’ont pas réussi à suivre pour le plus grand bonheur de notre nez à leur retour à la maison !

 

 

 

 

 

Budget

Par personne sur la base de 4 : 

  • Avion 744 euros
  • Visites 300 euros
  • Transports 164 euros (36 euros en moyenne pour les trains, 10 euros en moyenne pour les bus, 19 euros la voiture privée)
  • Alimentation 80 euros
  • Visa 65 euros
  • Hébergement 52 eurosa (entre 3 et 5 euros, hormis à Tam Coc et à Cat Ba, 12 et 13 euros)

Pour un total de 1400 euros par personne pour 17j/16n soit 38,60 euros par jour (en enlevant l’avion)

Nous n’avions pas beaucoup de temps donc nous avons choisis les transports de nuit mais une des plus grosses dépenses est le transport et surtout les trains, donc si vous avez le temps et que ça ne vous dérange pas de passer de nombreuses heures dans un bus, prenez cette solution.

 

 

C’est tout pour le Vietnam ! Nous y retournerons c’est sûr !

Publicités