On vous raconte dans cet article notre voyage au Vietnam, 17 jours en juillet/août, avec un couple d’amis.

Trois avions pour rejoindre Hanoï la capitale. Bruxelles-Vienne (Austrian Airlines), Vienne-Bangkok (Austrian Airlines) et Bangkok-Hanoï (Thai Airlines) pour 750 euros.

Avant de partir

Pour le Vietnam, il n’y a qu’à se soucier du visa.

Si votre séjour est inférieur à 15 jours, vous n’en avez pas besoin.

Si vous y passez plus de 15 jours, rendez-vous à l’ambassade du Vietnam à Paris. Vous pouvez également passer par des agences, en payant un supplément, mais méfiez vous des arnaques.

 

Notre sac (Forclaz 50L) pour ce voyage

Ce sac est vraiment pour les voyages en sac à dos, il y a de nombreuses poches, il est grand mais pas trop et il est très confortable. Il lui manque juste des aérations dans le dos.

  • Sous-vêtements pour 3 jours, serviette microfibres
  • Deux t-shirts respirants, deux débardeurs
  • Deux shorts « sport », deux shorts « ville »
  • Tongs, maillot de bain, casquette, lunettes de soleil, lunettes de natation
  • Gourde filtrante Water-to-go (qui nous a permis d’acheter qu’une ou deux bouteilles d’eau à 2 euros le litre quand même)
  • Petite trousse à pharmacie (ce qu’on a vraiment utilisé : savon solide 16 en 1 du Dr Bronner pour dentifrice, shampoing, savon et lessive, sachet fraîcheur grand format pour faire la lessive, crème solaire, anti-moustiques, anti-démangeaisons, pansements, smecta, déo (un pour deux)
  • Chaussures de marche, chaussures confortables
  • Appareil photo, go pro

 

Jour 1 – Hanoï 

Arrivée 20h. On sort de l’avion puis on prie pour nos bagages, même si nous avions dispatché nos affaires dans les deux sacs, t’as peur quand même d’être en galère quelques jours. Comme de par hasard, nos sacs arrivent en D.E.R.N.I.E.R, really !

Ensuite on sort et là … BAM ! On suffoque ! Really (encore) ! Ne prononcez plus « chappe de plomb » devant moi si vous n’êtes pas encore allés au Vietnam. L’air est chaud et humide, il fait 40°.

Esquive de non-arnaque n°1 : On cherche un taxi (privilégiez plutôt Thang Nga, Van Xuan ou les taxis verts et de manière générale ceux qui ont des petits serflex sur le tableau de bord, qui prouvent qu’ils n’ont pas trafiqué le compteur)

Conseil : Tentez de parler au chauffeur, ça pourrait être très rigolo d’entendre les mouches voler après votre timide « do you speak english ? » !

Direction l’hôtel, puis balade autour du lac Hoan Kiem, tentative de compréhension du code de la route et notamment : « mais comment ils traversent eux, c’est des fous ! » et puis une bonne nuit bien chaude et transpirante à l’hôtel.

Hébergement : North Hotel n°2, 5b Ngõ Tạm Thương. 9$ la chambre double très simple, un lit, une armoire, un ventilateur et une douche/wc.

Hotel dans une rue très calme, plutôt central, le gérant est hyper sympa (Conseils, garderie de bagage, fruits)

 

Jour 2 – Hanoï

C’est parti, première journée à Hanoï et également dans une ville asiatique pour nous tous.

Première étape: des petites courses et puis du change de monnaie, pour changer les euros que nous avions pris en France en dong (VDN). Nous avons pris la première banque, sans soucis mais avec un peu d’appréhension de ressortir avec 6 mois de loyer dans les poches (124 Hàng Trong). Pour changer les euros en dollars (pour payer le trek et la croisière) nous l’avons fait dans une agence de voyage mais le taux doit être plus intéressant en le faisant avant de partir.

C’est tellement dépaysant ! Les gens vivent dans la rue, ils préparent à manger, mangent, font la vaisselle, réparent leurs motos et font même la sieste sur le trottoir, assis sur des tabourets en plastique.

A côté, des milliers de deux roues se croisent dans les carrefours dans un flot continu de klaxons.

p1010860-1-2p1010885-1-2p1010889-1

Les maisons sont tellement serrées, jaunies et délabrées, reliées entre elles par des câbles électriques et des poteaux qui n’attendent que le vent pour tomber.

Mais c’est tellement beau … Vous l’aurez compris, je suis tombée sous le charme d’une ville … moche ! Ses effluves de pho dés le petit matin, mélangées au soleil qui se lève à travers les ruelles et ses vendeuses à vélo.

p1020050-1-2

Le programme : se balader dans les rues des 36 corporations (chaque rue à sa thématique, l’osier, le fer, la céramique, les pneus, les peluches, le cuir etc …), rentrer dans les temples bouddhistes que l’on croise sur la route (Chua Ba Da, Chua Ly Trieu Quoc Su, Chua Cau Dong entre autres) aller au temple Ngoc Son sur le lac et la place Ba Dinh avec la pagode du pilier unique, la tour du drapeau et le mausolée d’Ho Chi Minh (de l’extérieur).

p1010873-1-2

Nous avons mangé dans des petits restos de rue, sur les tabourets en plastique. Il y en a partout et c’est bon-bon-bon marché. Petit conseil si vous ne voulez pas payer plus : ne mangez pas ce que vous n’avez pas commandé. Et ne demandez pas de trucs bizarres comme du thé froid, ils ne comprennent pas et vous aurez donc du thé chaud.

 

Puis direction la gare, pour prendre un train de nuit pour SaPa, attention la gare B d’Hanoï, Tran Quy Cap. On passe par la rue Dien Bien Phu (n°3) : on avait repéré avant de partir que le train passait entre des maisons à cet endroit, puis on longe la voie de chemin de fer jusqu’à la rue Nguyen Khuyen (si vous arrivez à y être lorsque le train passe ça doit être encore mieux).

p1010896-1

Là c’est à droite puis à gauche, rue Tran Quy Cap, oui ça parait logique mais dans l’excitation on est arrivés de l’autre côté et pas moyen de traverser selon le personnel, il fallait refaire tout le tour ! (-Allez Marine, dit lui comment on y est arrivés, à nos risques et périls. – Oui bon c’était pas l’aventure quand même !). Si ça vous arrive, essayez d’échapper à la vigilance des contrôleurs et faufilez-vous sur les voies, prenez à droite et longez la gare, puis traversez les voies pour rejoindre l’autre gare. (- Truc de fou ! – …)

Là, on échange nos vouchers au guichet « SaPa Express Train » (qui ne se met en place que dix minutes avant de partir, ne paniquez pas) et on monte dans le train : voiture privée, couchettes molles (des matelas = soft sleepers, hard sleepers ce sont des couchettes dures), brosses à dents et savons.

Trek : Nous avions réservé à l’avance notre trek de 3 jours « muong-hoa-trek » en passant par SaPa O’Chau, entreprise locale qui s’attache à faire apprendre l’anglais aux Hmong pour qu’ils puissent devenir guide.

161$ par personne (pour 4 personnes) pour 3 jours et 2 nuits de trek, tout compris (train A/R 70$, transferts de Lao Cai à SaPa 6$, trek 85$)

Il est possible de rejoindre Lao Cai en bus, avec la compagnie Hoang Long, par la nouvelle autoroute en 5 heures environ (9h en train). Ça doit être moins cher mais nous avons préféré passer une bonne nuit avant le trek.

 

Jour 3, 4 et 5 – trek dans les montagnes

Arrivée 6h10, une Hmong nous attend à Lao Cai pour nous emmener à Sapa O’Chau. On déjeune des gaufres pas très Vietnamiennes mais très « tasty », on prend une douche, on laisse un des deux sacs à dos ici et on rencontre Co (dire Que) notre guide, elle nous propose des bottes en caoutchouc, on refuse bien évidemment, on ne veut pas glisser ou avoir mal aux pieds, et c’est parti.

Premier jour de trek, 14 kms pour rejoindre Lao Chai, en passant par Cat Cat et Y Linh Ho.

La marche est magnifique, à travers la montagne. On voit nos premières rizières, des bœufs et des Hmong que l’on surnommera Youroké. Ces dames nous suivent depuis le départ et nous demandent toutes les 4 minutes si nous allons bien dans un anglais approximatif « You’re ok ? » on comprendra enfin. Elles vendent des choses faites à la main et peuvent vous suivre toute la journée, si vous n’êtes pas intéressés dites leur dés le début, fermement mais gentiment.

p1010910-1-2p1010949-1

Il s’est mis à pleuvoir, après 30 secondes. Nous on est des warriors, on était préparé : chaussures de marche, cape de pluie, sur-sac. Co, en bottes en caoutchouc et avec un parapluie est toute sèche, elle …  Effectivement, 25° en kway c’est pas terrible, on aurait dû écouter Dany Boon, et prendre les bottes de Co aussi… Mais terminer sur les fesses dans la boue c’est bien quand même !

P1010967-1-2.jpg

C’est tellement beau. Evidemment on aurait préféré qu’il fasse beau mais avec les nuages et la pluie c’est super mystérieux.

Co est géniale, elle connait tellement de choses sur les ethnies, les environs, la faune et la flore et même des mots français.

On arrive chez elle, où l’on va dormir ce soir, vers 16h, juste à temps pour le goûter, et elle nous prépare des frites ! Énormes ! On rencontre son mari et ses enfants, fans de badminton, on prend une bonne douche, Co nous apprend à faire des rouleaux de printemps et débute ensuite  l’opération séchage des affaires : sur un fil à l’étage ou près du feu encore chaud du dîner, il faut que ça soit sec demain car nous n’avons pas beaucoup d’autres vêtements.

P1010943-1.jpg

p1010952-1-2

Puis vient le moment du repas. Co nous assomme à coup de « More rice ? ». Pour nous c’est fête, il y a huit plats sur la table, des viandes en sauce, du riz à foison, des fruits, de l’alcool de riz … C’est trop bon !

p1010915-1

S’en suit une courte nuit, bercés (ou pas) par la pluie qui tombe sur le toit en taule et le coq et ses poules qui, nous l’avons compris le matin, ont dormi (ou pas) sur la terrasse !

 

Réveil à 8h, très contents à l’idée de mettre nos affaires toutes chaudes. Ce ne sera pas pour aujourd’hui : elles sont encore humides, sentent le feu de bois et mon lacet gauche à diminué de moitié après s’être trop rapproché des braises pendant la nuit … Bon, allez, c’est parti. On enfile même plus le kway, wet for wet comme on dit là bas …

Aujourd’hui, 16kms à travers Ta Van, Giang Ta Chai, Su Pan et Ban Ho. Moins de montagnes, plus de rizières et de petits villages où l’on découvre la vie quotidienne des ethnies. On marche dans les rizières, les forêts de bambous et on traverse même une rivière à hauteur de cuisse ! C’est bien boueux et glissant mais c’est très marrant.

En fin de journée, on arrive avec le soleil chez nos hôtes du soir dans un grand village où il y a la route. Même rituel qu’hier : douche, frites, séchage. La famille est plus grande (papi, mami, les deux fils, la belle fille et un petit garçon), plus riche aussi et malheureusement, personne ne veut parler avec nous et chacun est dans son coin.

Après un énorme repas, encore, nous passons une super soirée à jouer aux cartes et à boire de l’alcool de riz avec Co !

 

Dernier jour ; pour la rando de la journée (8kms) on peut laisser nos sacs dans la maison puisque la voiture vient nous chercher ici. Direction Nam Toong sous la chaleur écrasante. Aujourd’hui pas de pluie, Co enfile ses tongs de piscine en plastique ! Elle aura même le culot de nous dire « prenez ce chemin, il est facile, moi je passe par là mais vous n’y arriverez pas ; rendez-vous en haut » ahah !

 

On monte au village donc, puis on redescend et Co nous propose une petite baignade dans une rivière : tellement une bonne idée par cette chaleur !

P1020043-1.jpg

Retour à la maison, retour à SaPa puis Lao Cai pour reprendre le train de nuit.

Esquive de non-arnaque n°2. Sur notre voucher il était écrit d’aller retirer nos billets de train prés de la gare dans tel resto. Ok, sauf qu’on nous dépose devant un autre resto, les touristes devant nous se font prendre leur voucher par un mec qui part en scooter et on leur demande de s’asseoir à une table … Me dites pas que ça sent pas l’arnaque ?! Bref, on sort, on va à l’autre resto et sur la devanture est écrit « sapa express train » mais une dame nous répond qu’elle ne sait rien … Après réflexion, on retourne au premier resto, on donne à contre cœur notre voucher à l’homme au scooter qui part … et revient avec nos billets … C’était pas bien compliqué !

Non esquive de vraie arnaque n°1. On trouve un petit resto pour manger, et c’est parfait, il y a à la carte des Banh Mi, nous n’avons pas encore goûté. Et là, le mec nous ramène une demi baguette avec T.R.O.I.S bouts de poulet. Et rien de plus. On appelle le gentil monsieur qui ne comprend rien, ou fait semblant va savoir (si on sait en fait !) et on lui montre le menu avec la photo du Banh Mi puis on lui sort une phrase devenue culte : « it’s not the same on the photo ». Comprend pas le monsieur …  Bref, les garçons vont dans la cuisine et pointent un à un les ingrédients qui pourraient se mettre dedans … trois bouts de poulet, une rondelle de tomate et des feuilles de menthe. Pour le Banh Mi on reviendra … pas.

Après ce bon repas, on reprend le train couchette jusqu’à Hanoï.

 

Jour 6 – Hanoï

Arrivée 5h du mat à Hanoï, c’est super, le gérant du North Hotel (même hôtel qu’au premier jour) nous permet de laisser les bagages, on repart à la découverte de la capitale : temple de la littérature, Quan Su Temple, marché et musée d’ethnographie en taxi car un peu plus excentré mais à faire pour en connaitre un peu plus sur les différentes ethnies du Vietnam.

p1010891-1-2p1020057-1-2p1020073-1p1020093-1-2p1020113-1-2

Jour 7 – trajet vers Cat Ba

Taxi pour la gare routière.

Départ du bus prévu à 8h20, on arrive devant le guichet à 7h, on se met dans la file et un mec de la compagnie arrive et nous demande si nous allons à Cat Ba. -Oui !? – Venez. Et il nous fait monter dans le bus. Regards de « est ce qu’on tente une esquive d’arnaque ? » … on demande le prix du billet, c’est correct, on reste. Départ à 7h30 …

Ce premier bus devrait nous emmener à Hai Phong, pour prendre un second jusqu’à un bateau pour l’ile de Cat Ba puis un troisième bus pour la ville de Cat Ba.

Pour l’instant, il prend surtout des vietnamiens qui font du stop sur l’autoroute, et des chargements de mecs en scooter qui s’arrêtent au milieu de l’autoroute … Mais tout se passe bien, avec un peu d’attente, qui rallongera le trajet de 5 à 7h, ça aurait pu être plus si le chauffeur n’avait pas roulé à 90 (ressenti 130) dans les routes de montagne !

Arrivés à Cat Ba, on prend nos chambres au Cat Ba Central Hôtel dans l’une des deux rues non principales de la toute petite Cat Ba. Après un désaccord sur notre chambre (deux lits de 1 personne et demi pour 4 c’est pas beaucoup) on part à la plage. On choisit de passer par les trois Cat Co pour choisir la plus belle; le chemin est magique !

p1020121-3p1020116-1

Cat Co 1 trop bondée et peut être payante (selon le guide) puis Cat Co 3, le ressort du coin fait son aérobic et enfin Cat Co 2 où l’on se pose, ça fait du bien. Premier bain dans la mer de chine ! On rentre ensuite à l’hôtel, devant un sacré couché de soleil ….

L’île est la plus grande de la baie d’Along et la moitié est déclaré Parc National ! Vivement les prochains jours !

p1020126-1-2

Hébergement : Cat Ba Central Hotel, 271 Nui Ngoc. 26$ la chambre double (plus grande et moderne) avec clim. 

La gérante n’est pas très aimable mais les fils oui. Petit déjeuner et location de scooter possibles en surplus. 

Publicités